Les jeux vidéos d’Halloween

Dans une dizaine de jours, à l’occasion de cet étrange hybride qu’est Halloween, une fête portée par les éclats de rire des bambins déguisés et les cris des adolescents terrifiés par des films de série B, certains d’entre vous choisiront de s’essayer à la peur vidéo-ludique. Mais si le catalogue est vaste, il est, comme son cousin cinématographique, rempli d’œuvres honteusement mauvaises, des créations indépendantes tombant dans le ridicule jusqu’aux productions mondiales à l’intensité d’un rami. Petit tour du propriétaire pour vous éclairer sur vos possibilités, en mettant l’accent sur les nouveautés.

cady heron halloween GIF

Un jeu effrayant est pour beaucoup une aventure qui se vit seul, isolé dans le noir face à ses propres cauchemars. Et c’est là qu’interviennent les œuvres solo très portée sur la narration, qui vous plongent dans une histoire de laquelle vous ne ressortirez pas indemne. Affect envers les personnages, immersion et scénario seront donc des critères très important pour que la sauce prenne chez le joueur. Parmi les jeux qui réussissent ce pari, nous pouvons vous conseiller Blair Witch, sorti à la rentrée, qui vous plongera en pleine forêt avec votre chien comme seul compagnon pour retrouver un enfant égaré (plus d’informations dans l’article ici : L’horreur interactive : Blair Witch et Man of Medan). Si vous préférez le gore et la baston à la randonnée, vous pourriez plutôt vous tourner vers Resident Evil 7, qui casse les codes de ses prédécesseurs pour tenter une nouvelle expérience plus glauque, plus intimiste et plus violente. Âme sensible s’abstenir. Enfin, pour les plus explorateurs, ceux qui veulent découvrir un jeu vraiment récent sur lequel peu d’informations naviguent et que peu de joueurs ont affronté avant, vous pouvez aller voir du côté de The Best Inside, sorti il y a tout juste quelques jours. Bons graphismes et bien rythmé, vous verrez vite que ce jeune couple emménageant en pleine nature n’est pas autant en sécurité qu’il le voudrait.

RE7
“Ginette est encore tombée dans les escaliers”. (RE7)

Mais vous pouvez jouer seul sans pour autant vivre une grande aventure, ni même une petite histoire. Certains jeux misent uniquement sur le côté arcade, le gameplay pur, pour vous glacer le sang. De là nous vient la fameuse série SCP, des jeux où, à la base, il suffisait de descendre un escalier, étage par étage, pour atteindre le point le plus bas possible. Tout un univers sera créé autour de ce principe, complot gouvernemental et créatures extra-terrestres à la clé, mais le jeu originel n’avait pas l’once d’une histoire : des touches directionnelles, du sound-design et des marches dévorée par l’obscurité. Rien de plus. Dans la même veine, Five Nights at Freddy’s, où il suffisait de fermer/ouvrir des portes, regarder les caméra et allumer des lumières pour éviter de se faire dévorer par des animatroniques. Le lore sera peu à peu mis en place, mais le gameplay très difficile restera fidèle à ses débuts, bien qu’un peu plus varié. Le challenge de réussir à finir mêlé à l’appréhension des screamers qui surgissent quand on échoue crée une excitation et une tension toute particulière.

freddy wants GIF

Enfin, il y a ceux qui aiment vivre la peur à plusieurs. Certains l’utilisent uniquement pour créer une ambiance bonne enfant dans une soirée entre amis, d’autres pour se serrer les coudes face à la terreur qui les attend. Le second cas ne nécessite pas de jeu particulier, un solo fera bien l’affaire avec un changement de manette opportun pour économiser fréquence cardiaque et coulées de sueur. Contrairement au premier cas, pour lequel je vous conseillerais Man of Medan, jouable jusqu’à quatre personnes, où la narration est poussée à l’extrême, plus proche du film que du jeu, dans lequel vous embarquerez sur une épave de la seconde guerre mondiale qui semble avoir été frappée par une malédiction. L’échec de vos amis qui laisseront mourir un personnage (parfois le vôtre) ou la réussite jouissive face à un ennemi, ce jeu est clairement plus là pour vous faire passer un bon moment que vous empêcher de dormir pendant des jours. De même, tous ces jeux jouables en coopération asymétriques avec un ou des tueurs contre des survivants ont un but similaire. Si c’est votre dada, Deceit, Left 4 Dead ou Dead by Daylight (Dead by Daylight et ses inspirations horrifiques) sont les choix les plus évidents en terme de qualité.

Dead by Daylight Review | bit-tech.net
Quand vous vous apprêtez à massacrer quatre de vos amis. (DBD)

Voilà pour les conseils, il ne reste qu’à vous souhaiter un joyeux Halloween !

Articles recommandés

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :