Quid des potions : Alcool et espoir.

Dans Harry Potter, les philtres d’amour sont une des potions les plus mentionnées : Molly avoue aux filles en avoir fait dans sa jeunesse, Ron en avale par inadvertance, George et Fred en commercialisent, et Voldemort est né grâce à cela. Cette naissance permet d’ailleurs de comprendre la dangerosité du breuvage. Soumis à ses effets, la victime est, comme sous Imperium, forcée d’agir selon la volonté de celui qui le fait boire. Ainsi Tom Riddle cédera à Merope, et bim, ça fait Voldemort. Le côté très triste de la chose étant que les deux partis en pâtissent. Merope doit constamment faire boire de la potion à son époux pour le faire rester, et lorsqu’elle arrête, alors qu’elle est enceinte, il s’en va malgré cela. Elle s’était donc laissée convaincre par le simulacre, et pensait le retenir avec un enfant, et c’est perdu.  Les deux semblent alors brisés, mais un autre élément rend cette option curieuse. Tom Riddle est né d’une illusion, d’un amour faux, à cause du philtre. L’une des caractéristiques principales de Voldemort s’avère étrangement être… le manque d’amour et d’empathie. Comme si ce que la potion avait créé n’avait pu lui être transmis.  Sa conception est donc comme sa vie, sans amour. Sérieusement arrêtez de vendre ces potions.

School Cooking GIF by Harry Potter

Dans la lignée des potions un peu mal contrôlées, le veritaserum est une potion empêchant la victime de mentir. Curieusement, un équivalent moldu existe, très similaire. Les sérums de vérité sont principalement utilisés dans les interrogatoires. Dans les deux mondes, son utilisation est réglementée, même si tous les usages que nous connaissons sont… illégaux.

jscenes GIF

La potion la plus intéressante est pourtant totalement légale, et même présente en classe de potion. La chance liquide, ou Felix Felicis, possède l’effet le plus enviable, sûrement, de toutes les potions. Une gorgée, et voilà quelques heures de chance absolue offertes. Le secret le plus impressionnant étant peut être que cette potion… n’existe probablement pas.  En effet, plusieurs faits viennent appuyer cette théorie. Premièrement, la potion prend plusieurs mois de préparation, alors que Slughorn en a dès le premier cours, étant tout juste sorti de sa cavale. Deuxièmement, Ron pense en avoir pris et réussi, alors que seule l’adrénaline et la confiance en lui semblent ici avoir agi. Harry n’accomplit pas plus que ce que Dumbledore pense qu’il peut déjà faire tout seul en la buvant, et semble simplement plus… serein, confiant et libéré. De plus, l’abus de cette potion pourrait faire rencontrer des problèmes… de foie peut-être ? Tout dans cette potion rappelle les effets de l’alcool : l’accoutumance, les dangers, les effets. Un énorme effet placebo semble ici jouer, mais il pourrait bien être appuyé par un peu d’éthanol, qui permettrait au sujet de ne pas se poser de question. Cela expliquerait en outre pourquoi Severus Snape n’en boit pas allègrement tous les soirs, ayant compris que de toutes les potions, c’était la moins magique.

snape GIF

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :