La reine des neiges 2

Si on vous dit froid, Disney et plus grand succès de l’animation de tous les temps ? Vous me répondrez évidemment La Reine des neiges. Et bonne nouvelle, Disney ne s’est pas arrêté en si bon chemin (plus d’un milliard de dollars de recette, ça aide un peu). Et c’est ainsi que le 20 novembre 2019, nous aurons le plaisir de découvrir la suite de ce conte merveilleux très librement inspiré de celui de Hans Christian Andersen.

Aux commandes, le même duo. Chris Buck, qui a par le passé travaillé en tant qu’animateur sur des films comme La petite sirène ou Rox et Rouky, un bagage précieux pour guider la création d’une oeuvre en prenant en compte les contraintes et possibilités techniques. Et Jennifer Lee, qui a été scénariste sur Les mondes de Ralph, l’autre grand succès récent de Disney, et qui a parlé à un public très large, autant adulte qu’enfant. Un tandem d’enfer taillé précisément pour créer une oeuvre titanesque comme celle-ci. Et la bande-annonce semble dévoiler du très bon pour la confirmation de l’essai.

Cette-fois, nous aurons droit à une Elsa non pas torturée par son pouvoir mais en quête de réponse. Avec sa soeur Anna, Kristoff, Sven et notre bon Olaf, ils se mettront en route pour un voyage extra-ordinaire par-delà leur royaume. Et visuellement, les premières images résonnent comme un coup de poing magistral : la découverte des forêts verdoyantes est sublime, les immenses golems et autres nouvelles créatures sont animées avec brio et l’étendue des pouvoirs d’Elsa semble être une bonne excuse pour faire jaillir des  scènes spectaculaires. Côté scénario, l’introspection d’Elsa, qui est présentée sous un jour très différent, semble être une voie intéressante pour amener plus de profondeur à l’histoire, tout comme la diégèse qui va prendre un peu d’épaisseur avec les explications et justifications que l’on ne manquera pas de nous amener aux pouvoirs d’Elsa. Reste à voir si cela fait sens et est placé avec subtilité ou si cela sera indigeste et artificiel. De même que pour les enjeux et tensions, la bande-annonce laisse planer trop de zones d’ombre pour que l’on puisse en préjuger la pertinence.

Ce second opus confirmera t-il un succès en tant que saga ? En tout cas, tout semble être aligné pour.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :