Doctor Who : Le fantôme des Noëls passés

L’épisode “Le fantôme des Noëls passés” est celui ouvrant la sixième saison de Doctor Who. La trame narrative s’inspire d’Un chant de Noël de Charles Dickens, tout en transposant l’intrigue sur une autre planète.

matt smith GIF

Pour cette aventure, le Docteur se retrouve piégé sur une planète nouvelle, et est dans l’impossibilité de faire voyager son TARDIS. En effet, la planète est entouré par des nuages empêchant la manœuvre. Les dits nuages ne sont cependant pas totalement le fruit du hasard, puisqu’ils sont contrôlés par Kazran, un vieil avare qui semble dominer la planète par son contrôle de la météo. Celui-ci refuse d’aider le Docteur, car il ne semble en effet pas ressentir d’empathie ou d’amour. Lorsque le Docteur arrive, il vient par exemple de refuser de rendre une jeune fille, Abigail, à sa famille pour Noël, alors que celle-ci est cryogénisée dans son manoir, afin de rembourser une dette. Le Docteur constate cependant que de l’avis général Kazran est devenu comme son père, et il décide de remonter dans le temps afin de rendre l’enfant désireux d’une vie meilleure.

matt smith GIF

On rentre en zone spoiler!

Il voyage donc jusqu’à Kazran enfant, et celui-ci rencontre Abigail, qui vient alors d’être mise en cryogénisation. L’enfant va alors passer la soirée de Noel avec la jeune femme, et tous ceux d’après, le Docteur le ramenant vers elle à chaque fois, selon le souhait de Kazran. Alors qu’il devient un homme, une idylle se noue. Mais Abigail comprend alors qu’il ne lui reste qu’un Noël à passer hors du conteneur, avant de mourir. Kazran rompt alors la tradition, et vit sa vie. Il est a nouveau vieux, avec de nouveaux souvenirs, mais cette fois le cœur brisé par le sort de la femme qu’il aime, et il refuse d’aider le Docteur, encore. Le Docteur amène alors le jeune Kazran devant son futur lui, et l’enfant est dégoûté par ce qu’il voit. Cela finit par décider le vieil homme, mais il alors besoin de l’aide d’Abigail pour mener à bien sa mission. Celle-ci passera donc son dernier jour de Noël, après tant de veillée sans aube.

doctor who mine 2 GIF

Avant l’apparition du Docteur, Kazran est un homme mauvais. Avare, et profiteur, acariâtre et sarcastique, il n’a rien pour plaire. La cause est alors le père, qui forge son fils à son image, dans la douleur. La force est alors la virilité, l’épaisseur, la poigne. Kazran est donc un homme selon ce qu’il a appris qu’était un homme. Tous ses défauts sont pour lui une force, une armure dans laquelle il compte bien mourir.

Lorsque le Docteur intervient, il donne au jeune homme une autre figure paternelle. En face d’un père froid, dur, distant et armé, se place un homme jovial, naïf, plein de douceur et avec seulement un tournevis. Là où Kazran ne voyait les vies que comme des moyens de monétiser quelque chose, le Docteur lui apprend la valeur d’une relation humaine franche et spontanée. Abigail vient alors conforter tout cela. Elle sera là pour chaque Noël de Kazran, construisant un amour fort et violent. Kazran ne se livrera à elle pourtant que pour mieux être blessé : il ne deviendra peut être pas tout à fait insensible, mais il mourra seul, puisque Abigail n’a plus qu’une nuit à vivre.

doctor who mine 2 GIF

Ce qui décide Kazran n’est pas dans l’extrême : sans apprentissage de l’amour il le craint, mais avec il le pleure. Ce qui décide Kazran, c’est le face à face avec soi même. Il n’y a rien de plus dur que le regard que l’on porte sur soi-même. En regardant dans la foule, nous pouvons toujours trouver en elle approbation comme négation. Face à nous même, le jugement ne prend pas qu’en compte la morale, mais aussi nos buts, nos échecs, nos actes et nos promesses. Le Kazran qui pleure terriblement sous les coups de son père, puis sur le sort d’une Abigail chérie, devient l’enfant qui regarde l’adulte qu’il est devenu. Cet adulte qui ressemble à ce que son père souhaitait voir venir au monde, et qui n’a jamais eu le courage de dire au revoir à Abigail. De tous les possibles futurs ouverts, il ne reste rien, et Kazran au bord de la mort ne possède rien d’autre qu’une dernière possible nuit avec son amour.

matt smith promise GIF

Alors qu’une seule relation a ouvert sa vie sur un champs de possible, la peur de la mort et de la perte laisse Kazran suivre le même chemin en boucle infernale. Il devient alors le responsable des maux des autres, et propages son mal-être à toute une population qu’il traite comme une masse informe, et dont il ne voit pas les visages. La peur, la lassitude et l’égocentrisme sont son pire ennemi. Le courage face au changement, face à l’amour et à l’inconnu semble alors mener partout, comme dans tous les autres épisodes de Doctor Who. La peur, l’immobilité et l’incapacité de remise en question,  semblent en revanche  ne mener qu’au malheur. Dans aucun espace temps, espèrerons-nous alors,  ce fantôme désabusé n’aurait pu être un Docteur. En effet, lui seul semble continuellement se mettre sur le chemin de nos vies, pour nous rappeler que la pire perte est celle d’une vie vécu sans amour et aventure.

matt smith snow GIF

 

 

 

Articles recommandés

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :