Point de discours : Dumbledore et le Choixpeau, première nuit à Poudlard.

Dès sa première soirée à Poudlard, Harry et le jeune lecteur sont présentés au directeur de l’école, ainsi qu’à la mystérieuse épreuve de répartition : le Choixpeau magique. C’est par cette première démarche que les jeunes sorciers entrent dans l’univers de l’éducation mais aussi de la magie en tant que, enfin, outil de vie. Il est alors intéressant d’observer comment les figures d’autorités s’adressent à ces nouvelles têtes, dont elles vont assumer la responsabilité pour quelques années.

harry potter applause GIF

L’analyse de discours concernera ici la version traduite, quelques différences subtiles peuvent donc s’entrevoir, mais, après tout, c’est la version qui nous a influencé pour beaucoup, et a joué sur nos horizons d’attentes.

Lorsque le Choixpeau s’anime pour la première fois, c’est pour chanter une chanson. Le but d’une telle démarche est double : s’introduire et rassurer les nouveaux élèves, mais aussi asseoir une certaine autorité. En effet, il est le seul à avoir le pouvoir de répartir, et personne ne doit, ou ne peut remettre cela en cause. Sa décision est la bonne, mais pourquoi ?

La première raison est magique : le Choixpeau semble avoir le pouvoir de détecter les désirs et les besoins des enfants, et ainsi par un astucieux travail de synthèse, il peut les diriger sur la bonne voie. D’autres suppositions peuvent cependant être avancées. L’effet Barnum par exemple. L’effet Barnum est un biais cognitif, qui pousse un individu à se reconnaître dans un portrait vague et impersonnel. L’astrologie par exemple, peut exploiter ce biais. Si vous êtes Lion et désireux de connaitre les caractères de votre signe, et que je vous décris comme courageux, volontaire et fier, vous pourrez vous reconnaître dans cette description qui pourrait être celle d’à peu près tout le monde. Ainsi, les valeurs des maisons peuvent parler à des générations entières. Imaginez en plus que vous cherchiez à vous ancrer parmi ce groupe dans lequel vous allez vivre, et vous voilà prêt à assimiler vos traits de caractère à la devise de votre maison.

harry potter clapping GIF

Pendant ce temps, le Choixpeau persuade. Son premier argument afin de mener son auditoire à le poser sur sa tête et à lui faire confiance, c’est l’aura de secret et du plus grand nombre. Personne ne connait le Choixpeau avant son premier jour (avant la fin de la saga, oui ça ressemble à un sort impliquant un gardien du secret, on verra ça plus tard) et donc celui-ci possède un effet de surprise indéniable. De plus, il possède la confiance des générations précédentes, parents comme frère ou sœur, et l’auditoire ciblé est composé d’enfants de onze ans, particulièrement crédules et impressionnables. Le premier argument parait d’ailleurs parler directement de cela :

Je n’suis pas d’une beauté suprême

Mais faut pas s’fier à ce qu’on voit

Je veux bien me manger moi-même

Si vous trouvez plus malin qu’moi

Le Choixpeau commence ici par rétablir une vérité que Disney n’a pas aidé à mettre à mal : les gens beaux ne sont pas forcement gentils, il ne faut pas prendre la beauté comme un indice de personnalité. C’est d’autant plus vrai ici que la charmante petite bouille de Tom Riddle a un jour eu sa place sur le tabouret. Une fois cela dit, le Choixpeau nous assure alors que sa laideur n’est pas, en comparaison, un indice de stupidité et de méchanceté. Petit argument par la cause, la beauté n’est pas un argument de bonté, et sa laideur ne gâche pas alors son esprit.

Les hauts-d’forme, les chapeaux splendides

Font pâl’figure auprès de moi

Car à Poudlard, quand je décide,

Chacun se soumet à mon choix.

Encore une fois une mention de la beauté, mais cette fois avec un argument de valeur. Si lui a l’esprit et les autres l’apparence, cela ne le met point en difficulté : l’intelligence surpasse selon lui l’apparence. Son intelligence lui permet de plus d’exercer son pouvoir, et à celui-ci tout le monde se soumet. Argument de conséquence : puisque tout le monde l’écoute et se soumet à son choix, il est mieux placé que ceux qui sont ignorés, et sa différence fait sa force.

Rien ne m’échapp’ rien ne m’arrête

Le Choixpeau a toujours raison

Mettez-moi donc sur votre tête

Pour connaître votre maison.

Ici, outre un petit argument d’autorité et une dénomination à la troisième personne, le Choixpeau cherche aussi à amener les enfants à vouloir de son avis. Après avoir montré ses qualités, et baignant dans la confiance ambiante, il rassure et attire. Les enfants ne sont plus effrayés par l’épreuve et le choix, qui n’est plus le leur. Ils veulent savoir, qu’on leur dise ce qu’ils sont.

Si vous allez à Gryffondor

Vous rejoindrez les courageux,

Les plus hardis et les plus forts

Sont rassemblés en ce haut lieu.

Gryffondor porte des valeurs fortes, qui expliquent sa popularité. Le courage, la force et l’esprit de groupe sont les vertus des chevaliers de notre enfance, et de nos héros. Nul doute que cette maison aurait pu accueillir Luke, Caspian, et soit celle d’Harry. L’objet phare de la maison, l’épée, semble alors d’une évidence folle.

Si à Poufsouffle vous allez,

Comme eux vous s’rez juste et loyal

Ceux de Poufsouffle aiment travailler

Et leur patience est proverbiale.

Les Poufsouffle ont aussi des valeurs fortes et communes. Cependant, leur rôle parait être celui du soutien, et moins de l’action. Là où Gryffondor semble apte au combat, Poufsouffle est décrit par des mots suggérant des décisions plus lentes, des réflexions : “juste et loyal”. Etre loyal est quelque chose qui s’éprouve dans le temps, la justesse se trouve dans la recherche de l’équilibre. La patience parait alors conforter tout cela, et la notion de travail est aussi intéressante. Les héros ne travaillent pas, ils se forment et ont des dons, des facilités ou une quête pour obtenir la force. Les Poufsouffle se situent donc hors de l’héroïsme, dans une dimension solide, faite de patience, et de petites victoires.

harry potter GIF

Si vous êtes sage et réfléchi

Serdaigle vous accueillera peut-être

Là-bas, ce sont des érudits

Qui ont envie de tout connaître.

Serdaigle apparaît ici comme particulièrement sélectif avec le “peut-être”, qui induit que la sagesse et la réflexion sont obligatoires mais ne garantissent pas une place. Tout connaître est impossible, mais cela doit animer le cœur, et donc être une envie, et non  une vocation ou un besoin.

Vous finirez à Serpentard

Si vous êtes plutôt malin,

Car ceux-là sont de vrais roublards

Qui parviennent toujours à leurs fins.

Il est intéressant de noter ici que le mot “malin” est aussi utilisé pour décrire le Choixpeau lui même, de ses propres mots. Mis en parallèle de “roublards”, cela semble presque être un aveu. Au delà de ça, les Serpentard ne bénéficient pas d’arguments de norme ou de valeurs. Tout ce qui touche à cette maison semble reposer sur son histoire déjà connue par les élèves, et le pouvoir qui en découle. Une certaine mise en garde sur ce dit pouvoir et les valeurs qui peuvent malheureusement le soutenir est donc présente. Mais surtout, ce qui attire c’est le fait de parvenir à sa fin. Le Serpentard obtient ce qu’il veut, peut importe les moyens. Il peut alors vouloir mal, ou vouloir bien, c’est toute une éducation, mais il saurait parcourir le chemin jusqu’à son but. Il faut parfois faire d’horribles choses pour de nobles causes ( coucou Severus ), et parfois de bonnes actions mènent au désastre ( là je pense à l’Enfant Maudit ).

alan rickman clap GIF

Sur ta tête pose-moi un instant

Et n’aie pas peur, reste serein

Tu seras en de bonnes mains

Car je suis un chapeau pensant !

 Le Choixpeau termine alors sa chanson en demandant encore une fois aux enfants de se détendre, de faire confiance, et d’accepter comme fait les conséquences d’une réflexion inconnue et extérieure.

Publicités

Recommended Articles

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :